skip to Main Content
La Nouvelle Application CPF Au Service De La Formation Professionnelle

La nouvelle application CPF au service de la formation professionnelle

Toulouse, Vendredi 22 novembre 2019 – À l’occasion du lancement de l’application « CPF » dans le cadre de la loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » portée par Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Bruno Sola, Président Fondateur du Groupe Bizness, remet son Livre Blanc : « 10 Convictions pour une formation Nouvelle génération » à Franck Morel, Conseiller Emploi et Formation professionnelle du Premier ministre dans le cadre du prochain « Club Compétences » qui se tiendra le vendredi 29 novembre 2019 à Paris. 

Le Groupe Bizness aspire à  : « Une formation professionnelle de qualité, porteuse de sens et de résultats »

 

1 Livre Blanc, 10 convictions et des idées fortes pour inspirer l’accompagnement de la réforme de la formation professionnelle au-delà de la seule application numérique CPF.

Bruno SOLA, Fondateur du Groupe Bizness déclare : « Nous soutenons cette démarche du gouvernement qui s’inscrit dans le sens des besoins de notre pays en matière d’emploi et de compétences. Mais en tant qu’agitateur de le formation professionnelle, nous souhaitons aussi la challenger. Dans notre ouvrage, la 1ère de nos 10 convictions porte le sens de notre projet militant : (RE) DONNER du sens à la formation professionnelle ou plus simplement à l’acquisition de connaissances et de compétences bien au-delà des moyens financiers digitaux et structurels de la réforme. L’application Mobile « Mon CPF » et ses services sont certes une vraie avancée dans la transformation, l’accessibilité et la transparence sur la formation professionnelle, mais il est indispensable d’accompagner cette initiative d’un socle fort doté de « SENS » lisible pour tous. Nous n’en sommes pas à notre 1ère réforme et tous les acteurs doivent être informés, conscients et responsabilisés sur les enjeux … – L’application CPF seule ne suffira pas et nous souhaitons modestement proposer nos idées pour encadrer les grands axes de la réforme de ce marché et l’usage de cette nouvelle application CPF. C’est le sens de notre démarche auprès du gouvernement. Nous le constatons chez nos clients ; pour développer les compétences, l’employabilité des salariés et la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle, il est nécessaire d’avoir un cadre beaucoup plus bienveillant mais aussi plus exigeant en termes d’accompagnement individuel et de mesure des résultats. »

De la nécessité d’accompagner les français dans cette mutation

La maturité numérique des français et leur accessibilité au digital pose encore question, tout comme la place de l’humain reste un sujet central pour les entreprises, les professionnels et les apprenants. Aussi faudra-t-il sans doute aider individuellement les français à faire les bons choix de formation ? Sachant que 85% des emplois d’ici à 2030 n’existent pas à aujourd’hui, les compétences requises ne sont toujours pas connues à ce jour. D’autre part, préciser son niveau d’études dans la construction de son profil comme le prévoit l’application « Mon CPF » lors de l’inscription, pour orienter ses besoins en formation, n’est-il pas réducteur face aux compétences requises sur le marché du travail ?

Bruno Sola témoigne : « Mon parcours d’autodidacte prouve que les diplômes ne doivent pas être le seul juge d’orientation. À mes yeux les compétences comportementales ont autant de valeur que certains d’entre eux. Nous ne devons pas guider l’orientation d’acquisition de compétences uniquement sur des « diplômes » existants car on le sait, ils n’auront pas la même valeur demain qu’aujourd’hui dans un marché du travail en pleine transformation ».

Bruno Sola l’annonce : « Une alliance pour l’emploi et les compétences doit se déclarer : les organismes professionnels et les entreprises ne doivent pas rester spectateurs statiques d’un service digital, mais bien être les acteurs dynamiques au service de l’emploi. Une autre conviction : la transformation nécessaire des entreprises dans leur politique de développement de compétences, mais aussi des professionnels de la formation pour qu’ils jouent un rôle plus performant et bienveillant sur ce sujet si stratégique pour l’avenir de notre pays, nos concitoyens et nos entreprises ».

Des projets innovants en cours de déploiement pour l’année 2020

Dans cette perspective, Bizness ouvrira au printemps une école phygitale (Humaine et Digitale) de pointe pour transformer les compétences des acteurs de l’enseignement et de la formation.
À Bruno Sola de conclure : « On n’enseigne plus aujourd’hui comme hier, tant sur la formation initiale que continue, le monde a radicalement changé et les usages des apprenants avec. Nous devons le prendre en considération et accompagner ce changement. »

Entrepreneur engagé auprès de la Fédération de la Formation Professionnelle, Bruno SOLA précise : « Nous devons identifier les compétences les plus utiles pour l’employabilité des français. Les « soft skills » en font partie et sont aujourd’hui vitales sur le marché du travail tout comme accélératrices de retour à l’emploi. C’est partant de ce postulat que Samuel TUAL, PDG du groupe ACTUAL LEADER, acteur majeur du travail et de la compétence en France et en Europe, et moi, nous associons pour lancer dès le mois de mars 2020, la première plateforme de développement des « soft skills » au service de l’emploi et des compétences OnVaSeFormer.fr* ».

*Le Communiqué de Presse dédié restant à venir dans le courant de l’année 2020.


Vous souhaitez en savoir davantage sur la Formation Nouvelle Génération ?

Envoyez-nous votre demande via le formulaire ci-dessous; nous nous engageons à vous répondre sous 48h !

*Champs obligatoires.
En soumettant ce formulaire, j’autorise le Groupe Bizness à utiliser mes données personnelles afin d'être recontacté(e) par le service commercial, et je reconnais avoir pris connaissance de la Politique de Confidentialité (traitement et utilisation des données).

 

Switch Language
Back To Top