Skip to main content

Designer des dispositifs blended learning est une compétence incontournable de l’ingénieur pédagogique. Pour concevoir un dispositif en apprentissage mixte, il faut être capable de mobiliser plusieurs savoir-faire et cela nécessite de la méthode.

Et qu’en est-il de la montée en compétence de l’apprenant.
Comment construire la progression pédagogique du parcours blended learning ?

Le sommaire

1. Les 7 étapes pour construire la progression pédagogique  

Construire une progression signifie enrichir graduellement les moyens dont disposent les apprenants pour réaliser des gestes métiers.

La progression pédagogique est une démarche qui consiste à ordonner et à articuler dans le temps les contenus de formation. L’ingénieur veille à mettre en place des séquences et des situations d’apprentissage qui participent à la montée en compétence.

Cet enrichissement progressif s’élabore grâce à un déroulé pédagogique qui peut se résumer en 7 étapes itératives.

1

Définir les objectifs globaux et partiels

  • Global : l’objectif pédagogique global (OPG) dresse les compétences à acquérir.
  • Partiels : les objectifs pédagogiques partiels (OPP) permettent de monter les marches de l’escalier pédagogique.

La progression est jalonnée en sous-objectifs. D’OPP en OPP, l’apprenant atteint l’OPG.

2

Lister les modalités et contenus par objectif partiel

Les modalités et les supports pédagogiques mobilisés sont au cœur de la réussite de la progression pédagogique.
Chaque grain pédagogique joue sur la montée en compétence finale.
3

Identifier les méthodes et techniques adaptées à l’apprenant

À partir des besoins de l’apprenant, sa maturité digitale et son socle de connaissance, l’ingénieur privilégie une ou plusieurs techniques :  ludopédagogie, créativité, co développement, défi, training, introspection… L’alignement des techniques utilisées avec les objectifs participe à la progression pédagogique.
4

Ordonner les objectifs : quel escalier pédagogique ?

Commencer un module de formation par une activité plutôt qu’une autre n’est jamais le fruit du hasard. C’est le résultat d’un ordonnancement méthodique qui permet à l’apprenant de monter de marche en marche. Les marches de l’escalier pédagogique ne sont pas interchangeables, chaque marche constitue un passage obligé avant de passer à la suivante. 
5

Schématiser le parcours par bloc de formation ou séquence

C’est le schéma directeur de la formation : le parcours est représenté visuellement en indiquant la progression pédagogique (combien de module) nécessaire à l’atteinte des objectifs et quelles modalités sont retenues. C’est ici que l’ingénieur attribue le niveau d’interactivité avec l’apprenant.

 

tableau parcours blended learning

6

Détailler les activités par séquence

Pour renforcer l’apprentissage et garantir l’atteinte des objectifs, les activités au sein d’un parcours sont essentielles. Les activités correspondent à la réalisation de cas pratiques, d’exercices, d’échanges par les apprenants. La montée en compétence passe par une pédagogie active, qui met en mouvement !
7

Estimer le temps et valider le scénario

Temps d’apports, temps d’échange, temps de jeu, temps d’évaluation… un parcours blended learning est une succession de temps. L’ingénieur est donc le garant du temps et veille à optimiser les temps (présentiel et distanciel). Il sait séparer les temps d’apprentissage synchrone et asynchrone pour augmenter l’efficacité de la formation.

Pour formaliser la progression pédagogique il existe différents supports : le programme, le schéma directeur, le déroulé pédagogique, le séquencier, le storyboard. Il convient de choisir les supports et le niveau de détail qu’il convient en fonction du projet de formation.

Ces 7 étapes sont à combiner avec d’autres facteurs déterminants pour la réussite de la progression pédagogique.

Voir toutes nos formations

2. Que faut-il prendre en compte pour construire la progression pédagogique d’un parcours blended learning ?

Une progression pédagogique n’est pas standardisable. Elle est sur-mesure et dépend de nombreux facteurs. On peut en citer 4 principaux :

homme chemise blanche se grattant la tête

01.

Les principes de l’apprentissage

02.

La posture du formateur

03.

Les variables de la formation

04.

Les contraintes de la formation

01.

Les principes de l’apprentissage

La progression pédagogique est directement assujettie aux principes de l’apprentissage. Apprendre c’est découvrir et intégrer des notions / concepts tout en engageant l’apprenant pour ancrer des savoirs / réflexes afin qu’ils deviennent des compétences inconscientes. La psychologie a démontré que donner du sens à l’apprentissage était indispensable à la compréhension profonde et la mémorisation durable. Sans prise en compte de ces principes, pas de montée en compétence.

02.

La posture du formateur

Le formateur est garant de la montée en compétence. Pourquoi ? Parce que le formateur a plusieurs casquettes : c’est une personne-ressource, un accompagnateur, un facilitateur…  Il accompagne l’apprenant dans le développement des compétences nécessaires à l’atteinte de ses objectifs pédagogiques et opérationnels.​ Le formateur doit bien prendre la mesure des différents types et degrés d’objectif inhérents au projet pour circonscrire son action.
Enfin, un formateur c’est aussi une personnalité unique. Celle-ci impacte aussi la progression de l’apprenant.

03.

Les variables de la formation

Ces variables correspondent à tous les éléments qui composent le dispositif :  le nombre de participants, le contenu, l’alternance des modalités, les interactions, les émotions suscitées, les mises en situation, la culture d’entreprise… Ces variables vont directement impactées la progression pédagogique de l’apprenant.

04.

Les contraintes de la formation

Ces contraintes sont les passages incontournables d’un parcours de formation : les temps de démarrage, les temps d’évaluation, les feedbacks, la distance géographique… Ces contraintes peuvent se répercuter sur la progression pédagogique. Il faut en tenir compte au moment de l’élaboration de l’escalier pédagogique.

L’infographie de synthèse

La conclusion

L’élaboration d’une progression pédagogique peut se concrétiser en 7 étapes itératives. Elle doit aussi tenir compte des principes pédagogiques, du formateur, des variables de la formation et des contraintes exprimées.

J'aimerais vous contacter
Voir toutes nos formations

Découvrez aussi…

Leave a Reply

Pas si vite ! Noémie vous a préparé un contenu exclusifDécouvrez le Dico de la Formation Nouvelle Génération
 
 
Téléchargement gratuit