Le blended learning a littéralement révolutionné le domaine de la formation professionnelle. Par le biais d’un mode d’apprentissage mixte, qui se sert conjointement du eLearning et du présentiel, les apprenants alternent entre des sessions en face à face et des sessions à distance. Simple, rapide et personnalisée, la formation blended learning apporte une expérience à haute valeur ajoutée, laquelle répond davantage aux nouvelles attentes et modes de consommation des apprenants.

Qu’est-ce que le Blended Learning ? 

 

Le blended learning, que l’on appelle également formation mixte en français, est un dispositif de formation au sein duquel est associé deux modalités d’apprentissage : le modèle eLearning, dit aussi modèle d’apprentissage en ligne, et le modèle présentiel, en face à face.

Contrairement aux idées reçues, le dispositif blended learning n’obéit à aucun modèle type. Ce dernier peut en effet se manifester de différentes manières : certaines formations en blended learning par exemple peuvent être plus orientées « eLearning » que d’autres, et inversement. Une multitude de combinaisons est ainsi possible, c’est ce qui rend d’ailleurs cette méthodologie de formation efficace, car elle peut être adaptée en fonction de la typologie du public et du secteur d’activité.

Pourquoi mélanger les méthodes d’apprentissage ?

 

Au cours de ces dernières années, nous avons pu relever une forte corrélation entre le développement des nouvelles technologies et l’augmentation des contenus pédagogiques présents sur Internet.

En ce sens, l’apprentissage à distance a permis à des millions de personnes de se former en ligne, quelle que soit l’heure, quel que soit l’endroit. Mais si pouvoir se former dans de telles conditions est au début attrayant, il reste néanmoins difficile — et cela varie selon le degré de technicité d’une formation — de vivre une expérience véritablement « transformationnelle » lors d’un apprentissage exclusivement en ligne — manque de sens et de rapport humain, etc.

C’est précisément sur ce point que le système de formation classique, c’est-à-dire le système présentiel, bénéficie d’une réelle plus-value. Perçu comme essentiel pour améliorer l’expérience globale de formation, le modèle présentiel inscrit le formateur au cœur même de la formation, lequel, grâce à son expérience notamment, favorise l’engagement des participants par diverses interactions.

Il est ainsi plus simple d’opérer un véritable transfert de compétences — ou de connaissances — dans un système classique que dans un modèle eLearning standard. Et cela sans compter qu’au sein d’une session en présentiel, l’opportunité de nouer des liens et de rencontrer des experts de son domaine reste un avantage considérable.

C’est pourquoi la combinaison et le bon dosage des deux systèmes sont primordiaux pour offrir aux apprenants une expérience de formation satisfaisante.

Quelles formations sont éligibles au dispositif FNE-Formation ? 

 

L’article L.6313-1 du Code du travail liste les différentes actions de formation éligibles dans le cadre du dispositif FNE.

Nous retrouvons ainsi :

  • les actions de formations certifiantes inscrites au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Il peut s’agir d’un titre ou d’un diplôme à finalité professionnelle, d’une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective ou d’une certification de qualification professionnelle (CQP).
  • les actions de formation qualifiantes, lesquelles sont censées favoriser la polyvalence des salariés.
  • les actions d’accompagnement, de positionnement, de bilan de compétences ou professionnels, de VAE et de lutte contre l’illettrisme…

Seules les formations obligatoires à la sécurité incombant à l’employeur (articles L. 4121-1 et L. 4121-2 du Code du travail) et les formations en alternance ou par apprentissage sont exclues de ce dispositif.

Les avantages du Blended Learning

Opter pour le blended learning procure de nombreux avantages tant pour les entreprises que pour les stagiaires en formation.

Pour les entreprises

En ce qui concerne les organisations, la formation mixte leur permet de :

  • réaliser des économies substantielles. La mise en place d’une formation mixte permet en effet de réaliser d’énormes économies notamment pour les dépenses liées aux déplacements, à la restauration et à l’hébergement, entre autres.
  • profiter d’une meilleure organisation. L’organisation d’une session en présentiel demande parfois des journées entières de travail. Sans compter les démarches administratives afférentes, parfois longues et coûteuses, notamment pour la réservation de salles, la constitution du groupe et l’envoi des invitations, auxquelles il faut ajouter les difficultés inhérentes à la logistique. Le blended learning permet justement de s’affranchir d’une bonne partie de ces problèmes et de gagner un temps considérable pouvant être attribué à des tâches plus essentielles à la vie de l’entreprise.

Pour les apprenants

Pour les apprenants, le blended learning a comme premier avantage de s’imprégner pleinement du concept d’apprentissage multiépisodique conçu par Alain Lieury — professeur français de psychologie cognitive exerçant à l’université de Rennes. Cette notion d’apprentissage multiépisodique part du postulat que le cerveau humain mémorise plus facilement, et parvient à assimiler de manière plus complète, une idée lorsque celle-ci lui est présentée de manière répétée et sous plusieurs formes.

Ce principe s’inscrit pleinement dans la philosophie du blended learning qui use justement de plusieurs modalités pédagogiques, lesquelles permettent de parcourir l’ensemble du contenu de formation sous différents formats : jeux de rôle, questions-réponses avec le formateur, jeux interactifs, vidéo, quizz, etc.

Enfin, le blended learning offre une expérience d’apprentissage tournée vers l’apprenant, notamment en personnalisant chaque parcours, et en favorisant le sentiment de progrès de chacun des apprenants, ce qui accroît la motivation et l’engagement, et donc, dans une certaine mesure, les résultats.

 

Et le blended learning en plein COVID ?

Depuis la crise sanitaire mondiale, l’apprentissage mixte semble avoir définitivement passé en cap, tant en matière de technologies que d’utilité réelle. Toutefois, le remplacement du présentiel en distanciel n’a pas toujours coulé de source pour les entreprises mal ou peu préparées.

Ainsi, pour pallier ces difficultés, vous trouverez quelques conseils utiles pour lancer une classe virtuelle optimale :

  • n’autorisez pas plus de 10 personnes par session. En effet, il faut que chaque apprenant puisse s’exprimer aisément. Un trop grand nombre de participants dessert les échanges entre le formateur et les stagiaires ;
  • choisissez une technologie adaptée à votre cible. De nombreuses plateformes existent, certaines plus complètes que d’autres. La plateforme vous permet-elle de planifier des sessions ? d’envoyer des invitations ? de modifier des paramètres ? de délivrer des rapports exhaustifs sur les participants ? de mettre à disposition des apprenants une vidéo d’enregistrement de la session ? Autant de points à surveiller pour faire le bon choix ;
  • organisez en avance le scénario pédagogique de votre formation. Le déroulement pédagogique lors d’une classe virtuelle doit être calibré le plus précisément possible. Vous pouvez y faire un exposé classique ou bien un brainstorming, des évaluations, etc. L’important étant ici de bien agencer votre formation pour rendre votre classe virtuelle efficace et dynamique.

Quoi qu’il en soit, nous vous recommandons vivement d’effectuer des tests en amont, sous différentes configurations (mobile et ordinateur) et sous plusieurs navigateurs (Firefox, Chrome, etc.) pour noter d’éventuels dysfonctionnements, car le jour J, il est impératif que vous sachiez répondre à d’éventuels problèmes techniques.

Filter

Webinar : L’outil auteur Storiz – Démonstration

Comment faire pour concilier plus de digitalisation de la formation avec autant de pédagogie individualisée et humanisée

Webinar : Digitaliser vos parcours de formation simplement avec l’outil auteur Storiz

Comment faire pour concilier plus de digitalisation de la formation avec autant de pédagogie individualisée et humanisée

Digitalisation de la formation

La digitalisation, à défaut d’être une nouveauté, devient de plus en plus une mode, si bien que les objectifs pédagogiques initiaux en sont parfois oubliés. Nos conseils.

Livre blanc 10 convictions pour une formation nouvelle génération

Nos 10 grandes convictions pour réinventer laformation professionnelle pour la France et les Français

Livre blanc idées et opportunités digitales pour la formation

Nos idées et opportunités inspirées par notre voyage au cœur de la technologie, au salon CES 2017 à Las Vegas

Livre blanc Les 8 clés de l’user experience

Découvrez comment optimiser l'expérience utilisateur de vos formations en 8 clés

Livre blanc Les révolutions technologiques au service de la formation

Comment utiliser les nouvelles technologies au mieux, au service de l’expérience apprenant. Retour sur ce que l'on a appris au salon Rize 2018 à Hong Kong.

Manager à distance

Quelques pistes pour bien commencer votre réflexion sur la formation au management à distance

Webinar Formateur Nouvelle Génération : Show must go on !

Parce que l’expérience apprenant ne cesse de se redessiner, découvrez le nouveau profil du formateur moderne

La transformation digitale passe par une transformation managériale

Découvrez pourquoi la transformation digitale est aussi technologique que managériale

Webinar digitaliser des contenus de formation

Comment faire pour concilier plus de digitalisation de la formation avec autant de pédagogie individualisée et humanisée

Webinar simulateur d’entretien immersif : S’entraîner pour performer

Découvrez les simulateurs immersifs qui permettent de créer des structures d’entraînement pour vos collaborateurs

Leave a Reply