Skip to main content

Le digital learning est devenu vital ces 18 derniers mois. Il a transformé la formation pour devenir parfois plus « digital » que « learning ». Oui ce modèle est incontournable mais il ne doit jamais nuire à l’efficacité pédagogique. Apporter de la variété à vos formations grâce aux outils digitaux est très tentant. Nouveaux supports, nouvelles techniques d’animation, plus de suivi : c’est très bien ! Mais ne cédez pas à la tendance et privilégiez les besoins de vos apprenants et vos objectifs pédagogiques.

Prenez quelques minutes pour lire notre article et ne pas tomber dans les pièges de la digitalisation de la formation.

Erreur 1 : ne pas penser au profil de son apprenant

L’apprenant est au cœur de votre projet de formation. La dénomination « apprenant » implique l’acte d’apprendre et l’acquisition de compétence. Si vous créez et organisez une classe virtuelle sans avoir préalablement diagnostiqué les besoins et difficultés de vos apprenants, vous risquez de voir votre taux de décrochage grimper. Pourquoi ? Parce que l’apport pédagogique que vous avez préparé n’est pas en phase avec les besoins des apprenants.

Notre conseil digital learning

Pour ne pas tomber dans ce piège, un projet de digitalisation commence par comprendre qui est l’apprenant et comment apprend-il ? À vous de créer cette fiche d’identité pour adapter votre façon de délivrer un contenu pédagogique : à l’aide d’un parcours guidé ou libre ? adaptatif ou non ?

Erreur 2 : ne pas digitaliser à partir des objectifs pédagogiques

« Je souhaite un motion design », « Nous voulons du e-learning »…
Quel acteur de la formation n’a pas entendu ces phrases des commanditaires de la formation. Une erreur très courante est de penser au format ou à la technologie avant même d’avoir défini ce que vous souhaitez que l’apprenant développe comme connaissance.

Notre conseil digital learning

Posez-vous cette question : pourquoi souhaitez-vous digitaliser votre formation ? Digitaliser la formation c’est repartir systématiquement des objectifs pédagogiques et les traduire en compétences à acquérir au cours du parcours de formation.

Erreur 3 : n’être focus que sur le fond

Vous prenez vos slides existantes et vous les diffusez telles quelles en classe virtuelle : erreur classique.
En clair, vous considérez que vos contenus sont bons et qu’il n’est pas utile de retravailler votre programme.
Erreur ! Se retrouver seul derrière un écran change l’expérience de formation et peut compromettre l’apprentissage de l’apprenant.
Si vous restez concentré sur votre contenu de formation, les messages à faire passer, les méthodes à transmettre, vous ignorez l’expérience apprenant et ses besoins.

Notre conseil digital learning

La digitalisation ou l’hybridation impose une réécriture de vos contenus :

  • Plus de proximité et d’émotion : préparez vos ice-breakers
  • Plus de personnalisation : vous vous adressez à un apprenant.
  • Plus d’échanges : intégrez des séquences « et toi, tu en penses quoi ? » « Est-ce que tout va bien ? », « Comment te sens-tu ? »

Erreur 4 : ne pas intégrer d’interactions

Autrement dit : l’apprenant est spectateur de la formation. Vous êtes certainement un formateur très sympathique et vous partagez des contenus de qualité. Top ! Mais sans interactivité, l’apprenant va se détacher du module de formation.

Notre conseil digital learning

Écrivez et mesurez systématiquement les moments d’interactions :

  • Depuis combien de temps je ne lui ai pas demandé de faire quelque chose ?
  • Combien de fois je veux le faire parler ?
  • À quel moment le participant va cliquer ?

Faites de vos apprenants des acteurs de leur montée en compétence : vous avez atteint votre objectif de formation !

Erreur 5 : ne penser qu’à vos contraintes

Un savoir-faire limité en outils numériques, des équipes IT restreintes pour déployer une plateforme en interne, un budget serré… autant de raisons pour vous décourager à franchir le cap de la digitalisation.

Et pourtant, le digital learning a démultiplié les formats et outils pour s’adapter à vos pratiques, votre environnement et vos budgets. Pour chaque étape du cycle pédagogique : « je comprends », « j’apprends », « je m’entraîne » et « je performe », il y a un format pertinent qui tient compte de vos contraintes.

Notre conseil digital learning

Utilisez notre cartographie des formats digitaux et orientez au mieux votre choix.

Découvrez aussi…

J'aimerais vous contacter